femmes therapies-manuelles femmes contraceptions-alternatives desir-d-enfant jeunes-filles femmes-enceintes tarifs menu-haut acupuncture shiatsu femmes ateliers bien-etre infos

FEMMES

Simone de Beauvoir écrivait : « On ne naît pas femme, on le devient. »
Il est vrai que beaucoup d'étapes, physiologiques et personnelles, ponctuent la vie d'une femme et permettent à chacune de se construire en tant que telle.
Toutes ces étapes sont importantes et peuvent être plus ou moins bien vécues en fonction de chacune.

C'est parce que nous sommes toutes différentes, et pourtant toutes vibrantes de ce même principe Yin, que la médecine chinoise est une accompagnante de choix car elle s'adapte parfaitement à nos rythmes, nous permettant ainsi d'être bien dans notre corps et notre esprit.

Le sang des lunes

Notre vie à tous est rythmée par des cycles.
Nous organisons notre journée autour du cycle circadien, nous grandissons, vieillissons au fur et à mesure des cycles saisonniers...
Le rythme qui cadence le plus la vie d'une femme, c'est le cycle menstruel.

Les premières lunes et la mise en place du cycle menstruel marque l'entrée de la fille dans l'âge de la femme potentiellement procréatrice.

Ce temps des cycles en suit généralement un autre, celui de la lune qui dure 28 jours.

Chaque femme vit différemment l'arrivée des "règles". De manière naturelle, résignée, douloureuse, angoissante... comme chaque femme vit différemment sa vie de femme.

Certains contraceptifs permettent aujourd'hui de supprimer les règles, pour ne plus être "génées", pour être "libérées" quand et comme on veut. On a perdu de vue ce à quoi servait cette perte de sang mensuelle.
Or, cette période de nettoyage invite au retrait, à un temps de pause et de transformation qui ramène dans la perception du corps, du présent. Les contraceptifs hormonaux éloignent les femmes de leur ressenti et la conscience du corps s'endort.

"Notre société prône une image de la femme toujours performante, propre, parfaite et surtout linéaire, c'est-à-dire sans cycle, sans mouvance et sans vie intérieure. [...]
C'est souvent dans un sentiment de tiraillement que la femme vit sa féminité et la diversité de ses aspirations. Ses composantes énergétiques rythmées par son cycle lunaire menstruel la rendent successivement calme, centrée, puis dynamique, communicative, ensuite aimante, donnante, dévouée et dès la fin du cycle, ardente, sauvage, tourmentée, instable et fatiguée. La femme surfe continuellement avec la multiplicité de ses élans intérieurs, jusqu'à parfois détester sa propre mouvance : la femme ne s'y retrouve pas. Elle ne se convient pas. Et quand elle cherche à être constante et linéaire, elle prend souvent le risque de tourner le dos à sa vraie richesse. Etre autant de femmes intérieures que nous sommes en réalité et se sentir réunifiée dans notre principe féminin, voilà ce qui parait nous appeler.
" extrait de Femmes qui se réinventent de Monique Grande

Les syndrômes pré-menstruels sont le signe d'une dysharmonie, sur laquelle on peut travailler en médecine chinoise. Il en passe bien entendu par la connaissance et l'acceptation de ce processus.
"Actuellement beaucoup de femmes sont en demande d'harmonie avec leur cycle. Elles aspirent à un respect profond de leur féminité. Il y a dans le féminin quelque chose d'extraordinaire que les hommes ne peuvent pas connaître. Le cycle hormonal est un trésor du féminin." Olivier Soulier, gynécologue, homéopathe et acupuncteur

La ménopause

Autre étape cruciale dans la vie d'une femme, la baisse du taux de sécrétion des hormones et l'arrêt des règles.
La ménopause n'est pas une maladie mais un phénomène naturel qui survient chez les femmes autour de 49 ans.

On distingue deux étapes dans la ménopause : la pré-ménopause, qui dure plusieurs années, marquée par la survenue de règles irrégulières, et la ménopause confirmée, qui lui succède, caractérisée par une interruption totale des cycles menstruels.

Pendant cette période, des symptômes incommodants peuvent être présents : bouffées de chaleur, troubles du sommeil, sautes d'humeur, sécheresse, prise de poids... etc.

Il s'agit d'une période de transition et de transformation donc d'instabilité possible. Il est important d'accompagner ces changements et d'aider à ré-équilibrer le corps et l'esprit.

La ménopause n'est pas toujours bien accueillie, il faut dire qu'elle n'a pas très bonne presse non plus !
C'est la fin de la fertilité, pour certaines femmes c'est un problème, pour d'autres une délivrance. Elle nous rappelle que notre corps vieillit... et c'est bien normal !
Mais la fin de quelque chose est toujours le début d'autre chose. Plus les femmes sont en paix et dans l'acceptation de cette transformation, mieux les choses se passent.


bas-femmes © Thérapies Manuelles 2017

Nathalie SAURON - 5, place Saint Jean 74600 Seynod - Tél. 06 30 12 43 75